La Psychothérapie quantique Psy & Soma

Une thérapie qui relie le corps et l’esprit

Toulouse, Université du Mirail. Département de psychologie.
Les disciplines défilent et je m’y plonge avec toute ma curiosité d’étudiante.

Un regard, une seule vision de l’individu et de la compréhension de son psychique.
Je commence à me sentir à l’étroit. J’ai besoin d’élargir mes horizons et de considérer l’humain dans sa globalité et dans son environnement, comme faisant partie d’un tout cohérent.

Je me suis ainsi lancée dans des études en sociologie et en anthropologie qui m’ont permis d’appréhender l’individu dans une approche plus globale, de développer un esprit critique et un recul indispensable au métier de thérapeute.
Je me suis également intéressée au Chi Gong – pratique énergétique chinoise – que j’ai pratiqué pendant quelques années et j’ai entrepris un long travail personnel en thérapie psycho-corporelle.

Mon approche

J’ai donc choisi de me former à une approche psycho-corporelle aux cotés de Richard Meyer, psychiatre et psychanalyste, fondateur de l’Ecole Européenne de Psychothérapie et de Socio- et Somato-Analytique (Eepssa) car il m’était difficile d’envisager une pratique thérapeutique qui dissocie le corps et l’esprit.
Vos tensions psychiques sont inscrites dans votre corps.
En l’écoutant, vous serez surpris de constater à quel point votre corps a des choses à vous dire…
En le laissant s’exprimer, vous serez surpris de constater à quel point vous pouvez vous libérer de vos fardeaux et vous alléger…

Toutes ces démarches m’ont permis de pointer une grande limite de l’enseignement universitaire en psychologie, celle de ne pas prendre en compte l’importance du corps et de la dimension énergétique dans le travail thérapeutique.

Une thérapie qui utilise le bon outil au bon moment

De la même manière, combiner plusieurs outils innovants et efficaces permet d’accroître l’efficacité d’une thérapie : 

Une thérapie qui intègre différents courants de pensée

Chaque école de psychologie a développé des théories sur un aspect ou une dimension de l’être humain. Une psychothérapie est plus efficace quand elle associe différentes théories et courant de pensée.
Mon parcours pluridisciplinaire m’a permis d’approfondir un certain nombre de courants (freudien, ferenczien, jungien….) et de pouvoir ainsi choisir l’orientation qui me semble correspondre le plus à l’évolution de notre société. Je me suis donc particulièrement intéressée à l’approche jungienne et  transpersonnelle

Pas facile pour une Psy de critiquer Freud, notre grand maître à penser, dont je salue l’oeuvre immense et l’énorme avancée qu’il a permis à l’humanité en découvrant l’existence et le rôle de « l’inconscient ».
Mais on est au 21 ème siècle. Et depuis, le monde a changé.
Carl Gustave Jung, médecin psychiatre suisse, disciple de Freud, véritable précurseur, nous a légué une autre vision de la société.
Il s’est démarqué de Freud par sa pensée positive qui prend ses racines à la fois dans la psychologie, la spiritualité, la sociologie, l’anthropologie, l’astrologie, la philosophie, le bouddhisme, le taoïsme…

Il n’a pas focalisé ses recherches uniquement sur la triangulaire, papa, maman, enfant. Mais il a cherché à élargir sa vision et à comprendre quel était l’objectif de notre âme sur terre, en d’autres termes, quel était le sens de notre vie ?
Selon lui, le hasard n’existe pas.
Il appelle les coïncidences, des synchronicités, c’est-à-dire, des événements qui ont un sens et qui ont un message à nous apporter.
Jung propose une vision plus responsable où chacun d’entre nous choisit ou non de comprendre les messages cachés qui se trouvent derrière les  signes que nous envoie l’univers (rencontre, accident, maladie etc…).
Un évènement positif nous indique que l’on est sur sur notre chemin.
Lorsque l’on traverse une épreuve, c’est le moment de faire une pause pour nous réajuster à nos désirs les plus profonds.
On est bien loin de la vision freudienne, qui véhicule « inconsciemment » l’idée que tous nos malheurs viennent de papa et maman.
Comment pardonner à papa et maman tout le mal qu’il nous ont fait ?!
Un paradoxe que met la psychanalyse en moyenne 7 ans à élucider…

Le hasard n'existe pas. Les coïncidences sont des synchronicités

Dans la continuité des travaux de Jung, l’approche quantique qui se base sur les dernières avancées scientifiques de la physique quantique nous explique que le pouvoir de votre pensée peut modifier la disposition des atomes dans l’espace car votre pensée est une vibration et la matière est vibration.
En d’autre termes, votre pensée crée votre réalité.
Plus votre fréquence vibratoire sera basse car polluée par des croyances limitantes plus vous attirerez dans votre vie des événements négatifs. Lorsque votre fréquence vibratoire augmente, vous accédez à la sensation infiniment agréable d’être de plus en plus léger et surtout votre vie se transforme : tout devient fluide et se met en place comme par Magie, comme si l’univers se mettait à votre service pour devenir la personne que vous avez toujours voulu ETRE !  

La psychothérapie quantique vous aide donc à libérer les tensions psychiques inscrites dans votre corps, à transformer vos croyances limitantes et à augmenter votre fréquence vibratoire pour une vie plus GRANDE et plus sereine…

Elle en parle...

Séances individuelles de psychothérapie

Isabelle, 30 ans – Psychomotricienne

« Je suis arrivée fille, je repars femme.
Cette thérapie, je m’y suis jetée comme d’un avion en vol avec un parachute dont je ne connaissais pas la fiabilité et un point d’atterrissage, me semblait-il, inatteignable.
Quel chemin parcouru, sous un ciel parfois ci noir…mais aujourd’hui, je suis au sommet et il y fait beau !
Vous avez été mon oxygène quand je manquais d’air, chaque séance me donnait ma dose, avec comme effet secondaire, une énergie nouvelle et intense.
Vous avez été autant mon guide que mon sherpa, j’ai autant vidé que remplit mon sac ici.
Aujourd’hui, je vais bien car je suis moi.
Je me suis trouvée et j’aime cette liberté de me laisser être moi chaque jour un peu plus.
Le plus beaux des cadeaux, c’est qu’un homme m’aime moi, Isabelle, parce que justement je suis moi.
C’est pour moi la plus belle des récompenses.
Celle que je veux vous offrir en retour est un immense MERCI ! »